Published On: mar, mar 26th, 2013

Un brillant final pour le festival de théâtre

«Deux fois n’est pas coutume.» Après la compagnie du Fruit du chêne et ses chansons comiques de l’an dernier, c’est le spectacle musical “Let’s have a dream“ de la compagnie Anao, de Viuz en Sallaz, qui teintait de notes et de chant la prose théâtrale, en clôture de l’annuel festival. Un saisissant final qui, pourtant, était une Première pour la troupe.

L’histoire se situe au coeur des mouvements sociaux des années 60, des docks de Liverpool jusqu’aux émeutes de Détroit, en passant par les champs de bataille du Vietnam. On y suit l’évolution de jeunes pacifistes, en proie aux révoltes de l’époque, s’engageant dans le courant des protestations avec, en toile de fond, le “rêve“ de Martin Luther King. Rendant un hommage à toute une époque, la compagnie Anao faisait le pari de dresser, à sa manière, un portrait des sixties à travers une ambitieuse comédie musicale, inspirée par le film “Across the Universe“. Avec cinq musiciens sur scène, ponctuant le récit par 22 titres des Beatles, remarquablement interprétés et chorégraphiés par 26 chanteurs, choristes et danseurs, le résultat était impressionnant, malgré d’ennuyeux problèmes techniques en régie. Encore en rodage, ce spectacle vivant corrigera assurément ses quelques failles rapidement. Les parties théâtrales étaient en effet encore hésitantes et décousues, les acteurs étant pour l’heure meilleurs chanteurs que comédiens.

Un festival au succès international

C’est la douzième édition du festival qui se terminait dimanche, orchestrée par une vingtaine de bénévoles. En tout, ce sont 10 compagnies qui se sont produites, enchantées : «Nous avons reçu autant de troupes déjà venues à Armoy que de découvertes», souligne Jocelyne Marclay, programmatrice et présidente. Et si les troupes locales étaient moins présentes cette année, ce n’est que partie remise : «Notre sélection est avant tout constituée de coups de coeur et les troupes sont prêtes à venir de loin». Pour preuve : des dossiers sont déjà à l’étude pour l’an prochain, dont un venu… de Belgique !

«Rendez-vous en 2014», conclut la présidente, tout sourire.

Samuel MAION-FONTANA

Festival Armoy Let's have a Dream

10 troupes se sont produites durant la 12e édition du festival de théâtre, dans un cadre convivial et face à une centaine de spectateurs pour chaque représentation. Les organisateurs étudient déjà sept propositions pour l’édition 2014.