Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/38/d327897747/htdocs/wp-content/plugins/statpress/statpress.php on line 1191

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/38/d327897747/htdocs/wp-content/plugins/statpress/statpress.php on line 1191

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/38/d327897747/htdocs/wp-content/plugins/statpress/statpress.php on line 1194

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/38/d327897747/htdocs/wp-content/plugins/statpress/statpress.php on line 1194

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/38/d327897747/htdocs/wp-content/plugins/statpress/statpress.php on line 1197

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/38/d327897747/htdocs/wp-content/plugins/statpress/statpress.php on line 1197
G. Stortz : Une évasion dans l’imaginaire avec humour et mélancolie | Le Bougeaillon (ex-Thonon-Bouge)
Published On: ven, oct 4th, 2013

G. Stortz : Une évasion dans l’imaginaire avec humour et mélancolie

Stortz

Noir et blanc ou couleurs vives, dessins plein d’innocence ou de lucidité, Guillaume Stortz livre des oeuvres ludiques

Retranscrire une émotion sur quelque chose de figé, et la laisser percevoir. C’est la démarche de Guillaume Stortz, Thononais de 35 ans, qui expose à partir de ce soir une quinzaine de ses œuvres à l’Espace Grangette.

« J’ai toujours dessiné des choses, pour passer le temps et tromper l’ennui, en toutes circonstances », confie l’artiste, se souvenant de l’époque où il rêvait d’être vulcanologue. Il avoue d’ailleurs avoir toujours eu un crayon dans la main pour s’évader dans un imaginaire peuplé de personnages, d’histoires et de mots.

Passionné par tout ce qui touche à la création, Guillaume Stortz commence son parcours dans le domaine du commerce, avant de rapidement s’orienter vers une démarche artistique avec un passage aux Beaux-arts d’Annecy, un stage dans le dessin animé au Canada et un stage d’illustration en marketing à Paris. Le Thononais privilégie alors la peinture comme moyen d’expression, sans oublier d’explorer d’autres médias, comme le court-métrage expérimental, qu’il réalise avec ses propres moyens. Le dessin, la sculpture et la musique feront également partie de sa panoplie.

Des messages subliminaux

Laissant libre cours à sa spontanéité, il mêle ainsi son imagination à des souvenirs -conscients ou inconscients- qui prennent place dans un univers graphique où l’esthétisme reste le plus important. « Le but est que la toile dégage quelque chose, je glisse parfois dans mes tableaux des revendications ou des mécontentements mais je ne suis pas là pour dénoncer », insiste le peintre. Quelques codes ou messages subliminaux pourront ainsi transparaître, aux côtés des messages personnels et des anecdotes de l’esthète : « Réaliser un tableau, c’est une démarche intime, comme avec un enfant ». La minutie et la patience nécessaires font même office de méditation.

Et si Guillaume Stortz se dit proche de la culture Hip-Hop et du Street art, il privilégie avant tout l’extériorisation, tel un exutoire. « J’utilise ce que j’ai en moi, comme l’énergie d’un conflit ou d’une contradiction pour transformer du négatif en quelque chose de bien. » Ainsi, au fil des surimpositions picturales et des étapes créatrices, l’artiste perçoit, trouve, amplifie, utilise, taille et travaille les formes hasardeuses et labyrinthiques pour les faire évoluer jusqu’à un résultat qui le satisfasse.

Aujourd’hui, Guillaume Stortz dénombre plus de 200 toiles, dont de nombreux grands formats (160×120), et expose tant à Paris qu’à Évian. Il travaille d’ailleurs actuellement sur un important projet pour la galerie Art Space de Genève, autour du skate et du snowboad. Mais qu’on se rassure : malgré sa diversité, ce Thononais ne s’est jamais mélangé les pinceaux !

Samuel MAION-FONTANA

Vernissage ce soir à l’Espace Grangette, en présence de l’artiste, dès 18 heures.

PARCOURS

Études de commerce, puis passage à l’école des Beaux-arts d’Annecy, avant deux stages dans le dessin animé et l’illustration marketing.

STYLE

Se sentant proche de l’état d’esprit du Hip-Hop et du mouvement Street art, l’artiste reste en dehors de tout courant, privilégiant le plaisir de peindre.

METHODE

Acrylique, craie grasse, stylo et marqueur.

DEMARCHE

Guillaume ne renie par l’aspect thérapeutique, laissant échapper sur la toile des expériences personnelles et des messages sur la société, avec joie, humour et mélancolie.